MOTO CLUB BABSL Index du Forum

MOTO CLUB BABSL
Moto Club Bayonne Anglet Biarritz et Sud Landes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CFT 4 - 12 et 13 Mai à BARCELONNETTE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     MOTO CLUB BABSL Index du Forum -> Les sections -> CFT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jackes
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2017
Messages: 99

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 20:13 (2018)    Sujet du message: CFT 4 - 12 et 13 Mai à BARCELONNETTE Répondre en citant

Une semaine avant la balade des ours et 880 kms depuis bayonne...


Inscrits:
- jean-Luc
- Jean-Jacques


Si d'autres personnes sont intéressées, contactez moi très vite....
_________________
Rien ne sert de partir si vous n'avez pas fait le plein....


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 20:13 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jackes
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2017
Messages: 99

MessagePosté le: Mar 29 Mai - 13:35 (2018)    Sujet du message: CFT 4 - 12 et 13 Mai à BARCELONNETTE Répondre en citant

1e jour: 
5h du mat, j'ai des frissons. Je ne monte pas le son du radio réveil mais je le coupe. Menteur, tu ne l’as pas entendu, je t’ai réveillé et poussé hors du lit, non mais oh (Marianne). Pas la tête à chanter, juste besoin de me réveiller. 5h c'est bien trop tôt.... 

 
6h30: ça y est, j'arrive au local. Jean-Luc m'y attend déjà. Le temps de nous dire bonjour et nous partons direction l'autoroute. 

 
A peine plus tard: allure modérée pour laisser un minimum de temps aux moteurs pour prendre leur température puis 90 et finalement 110. C'est génial....  

 
Péage: l'Avantage de l'autoroute c'est qu'il n'y a rien à voir, rien à faire, juste à s'ennuyer.... et tout ça au prix fort! 

 
Après le péage: Temps bruineux/pluvieux. De temps en temps nous doublons voiture ou camion, de temps en temps nous somme doublés... Rien à signaler si ce n'est que les réservoirs s'allègent, que nous approchons du péage et de la station ou nous devons refaire le plein. Juste le temps de doubler une voiture et... plus de Jean-Luc! Je ralentis puis finis par m'arrêter sur une sortie d'autoroute. Coup de tel à Jean-Luc évidemment sur messagerie. Je redémarre pour l'attendre au péage. 5 minutes après mon arrivée il apparait enfin. Ayant fait son plein en Espagne, il était déjà sur la réserve donc arrêt pour un appoint en carburant. Malgré ses appels de phare et coups de klaxon, je ne me suis rendu compte de rien.  

 
10 Kms plus loin nous sortons de l'autoroute faire le plein comme prévu à Martres-Tolosane au bord de l'autoroute. Re-autoroute mais pas pour très longtemps. Nous coupons en dessous de Toulouse par les petites routes direction Auterive puis Villefranche De Lauragais, Carcassonne et Béziers. Le temps s'étant amélioré nous apprécions la venue du soleil pour rouler. 

 
Nouveau plein de carburant et plein des bonhommes (ça bouffe presque autant qu'une moto un bonhomme…) à proximité de Béziers, puis sans perdre de temps nous repartons direction l'autoroute. Montpellier, Nîmes, Arles, Salon De Provence puis sortie à Aix En Provence. Petit réservoir oblige, Jean-Luc impose les arrêts carburant. Au moins pour aujourd'hui, nous en aurons terminé avec l'autoroute soporifique, même si nous ne la perdrons pas de vue. Meynargues, Sainte Tulle, tiens Sainte Tulle, je connais ou plutôt, je connaissais pour y avoir passé 18 mois il y a.... prescription aujourd'hui. C'était du temps que les moins de 20 ans..... 

 
Manosque, Sisteron, les routes sont agréables mais les kilomètres défilent toujours et la journée commence à être longue. Nous évitons les cols et avons choisi l'option Tallard pour rejoindre Barcelonnette sauf que...! C'était trop beau! A la sortie de Tallard, nous tombons sur une déviation. Nous l'apprendrons plus tard mais il s'est produit un éboulement sur la route que nous devions prendre. Rien de grave juste un petit caillou de près de 27 tonnes.... On a eu de la chance de pas passer dessous au mauvais moment. C'est déjà ça! Oui mais voilà! En montagne une déviation, ce n'est jamais simple, dans le cas présent. Obligés de faire le tour du barrage de Serres Ponçon avec en prime le col de Lebraut et le col de Pontis. Bingo, 3/4 h dans la vue... 

 
19h ou à peu près, nous arrivons à Barcelonnette, suivons le fléchage pour arriver devant la Mairie. Surprise nous sommes les premiers... Pas de moto sur le parking, personne pour nous accueillir et salle fermée. Mais où sont-ils donc passés? En théorie, les Belges (organisateurs Les Petits Gris) sont censés être sur place depuis plusieurs jours. Alors où sont-ils partis? 

 
Alexiane qui nous a réservé l'hébergement m'avait envoyé un message comme quoi elle était arrivée. Donc ils doivent être sur un autre site. Coup de téléphone pour connaître le lieu du rassemblement puis demande de renseignement auprès des autochtones pour trouver notre chemin (tiens, ils parlent bizarre les gens ici, drôle d'accccent. Rien à voir avec l'accent Belge mais drôle d'accccent quand même) et nous arrivons enfin. Parking plein de moto, beaucoup de gens inconnus, a priori, nous y sommes. 

 
Marie-Paule et Sylvain, les Belges, Alexiane la Parisienne (pardon, elle fait partie du club de LINAS MONTHLERY...) et quelques autres têtes belges connues, je retrouve quelques habitués. En fait nous sommes arrivés à la fin du CBT (?...), l'équivalent du CFT Français, organisé en France pour les Belges. Mercredi, jeudi et vendredi, Championnat Belge puis samedi et dimanche, Championnat Français. Nos amis des Petits Gris enchaînent les 2 manifestations. 

 
Beaucoup de monde sur cette manifestation Belge, environ 350 participants et je ne suis pas certain que beaucoup aient fait moins de kilomètres que nous pour y arriver. Y'a pas à dire, un Belge, ça roule... 

 
Les organisateurs acceptent que nous prenions notre repas avec eux et c'est à ce moment-là que je me suis souvenu pourquoi je ne l'avais pas prévu au moment de notre inscription. 25,00€ par personne, ça pique... surtout qu'il y a eu inversion de repas, que le repas amélioré a été servi le jeudi soir et comme les pommes de terre n'étaient pas cuites... Au moins nous avons profité d'un moment de convivialité avec les Belges. 

 
Plus tard dans le nuit: Pour le retour au camping nous suivrons Alexiane (dans la navette) pour rejoindre le mobil-home. Une courte nuit de sommeil nous attend. Bonne nuit, à demain. 
  
2e jour: 
Réveil, toilette sans eau chaude ou presque, départ. Sur les 5 kms que nous avons à effectuer, nous profitons du paysage et des sommets encore enneigé. Un petit arrêt photo s'impose. 

 
Petit-déjeuner à la salle derrière la mairie, vous savez, celle où il n'y avait personne hier... Les participants Belges déjeunent avec nous et reprennent la route. Nous on reste. 

 
Les premiers Français commencent à arriver. Nous, on en profite pour aller faire un petit tour au marché et dans les rues de la ville. Petit coup de tel d'Alexiane, nous la rejoindrons pour boire une bière et prendre notre repas de midi. Alexiane ne veut pas rater le départ de la balade de l'après-midi, nous, on sait pas. Plutôt pas très motivés pour rouler. Et pourquoi pas un petit tour au musée de la moto à SAINT PAUL SUR UBAYE à 25 kms? 

 
Cool, on a le temps, on se balade. Oui mais en guise de musée, il s'agit sans doute plus du garage d'un collectionneur que d'un musée. De dehors, ça semble riquiqui et de dedans... et bien de dedans, on n'en sait rien. Les portes sont fermées et il fallait prendre RDV avant de venir. Qu'à cela ne tienne. Sur la route en venant, nous avons vu un truc bizarre sur les falaises, on va donc aller y jeter un œil. 

 
En fait, il s'agit de la forteresse de Tournoux construite à partir de 1843 et située entre 1290m et plus de 2000m d'altitude. Elle était destinée à protéger d'une invasion en provenance de l'Italie toute proche. Nous ne pourrons pas la visiter car pas ouverte en cette saison (paraît qu'il y avait encore 60 cms de neige dans le secteur il y a peu...) mais vu d'en bas c'est impressionnant. 

 
De retour au camping nous profitons d'un instant de détente avant de nous préparer et de rejoindre la navette. 

 
Débarqués à la salle (vous savez, celle que l'on avait cherché hier soir...) nous retrouvons des têtes connues. Sans perdre de temps, J'embauche Jean-Luc pour la distribution de flyers du Rallye Basco landais à table puis direction le bar pour attendre et rejoindre les copains. 

 
Nice, La Rochelle, Linas Monthléry, Sommières, Saint Aubin, et tous les autres, il y avait du monde. Moitié moins que la veille mais du monde quand même. Malgré la sono qui nous a cassé les oreilles pendant le repas, bonne petite soirée où nous aurons même droit à une coupe pour le club. Nous ne nous éterniserons pas trop et rejoindrons le camping avec la navette. 
  
Dernier jour: 
7h: Réveil, toilette, chargement des motos. 

 
8h: Nous quittons le camping direction la salle derrière la mairie. Nous arrivons dans les premiers et prenons le petit déjeuner. 

 
9h: Après avoir quitté nos amis, Jean-Luc va faire son plein. Pour moi pas besoin, j'ai encore plus de 300kms d'autonomie. Grosse erreur... Pas besoin de bâcher pour le moment. La pluie est annoncée mais le temps est encore correct. Nous quittons Barcelonnette. Le caillou ayant été dégagé de la route, nous n'aurons pas à faire de détour comme lors de notre arrivée. 

 
Petite pose un peu avant Aix. Nous devrons faire un arrêt carburant avant l'autoroute, nous décidons de le faire à Peyrolles. Le mauvais temps arrive. Il va pleuvoir dans très peu de temps. 

 
Ça y est! Il pleut et pas qu'un peu. C'est le déluge. A Peyrolles, au feu, Jean-Luc me fait signe pour me signaler une pub pour un Intermarché sur la gauche. Ok ça marche. Il y a bien une rue à gauche mais avec le terreplein central pas moyen de tourner. Ce doit être plus loin... Voitures devant, voitures derrière en plus du déluge qui nous tombe dessus, c'est galère. De toutes façons, dans la rue à gauche, j'ai regardé, il n'y a rien. Juste un mur de clôture et rien d'autre. Ce doit être plus loin. Rondpoint tout droit pour chercher l’Intermarché et.... Bon sans je suis sorti du patelin et bien sûr, plus de Jean-Luc derrière moi. Bon reste à faire demi-tour pour le retrouver. 

 
Zut! pas moyen de s'arrêter et en plus il y a un radar. Au patelin suivant 5 kms plus loin, je peux enfin m'arrêter et faire demi-tour. En revenant sur le rondpoint enfin j'aperçois le super marché planqué derrière le mur de clôture. Ok je vais y retrouver Jean-Luc. 

 
Pas de bol, en arrivant à la station je vois mon Jean-Luc qui la quitte. Je vais pouvoir lui faire signe quand il va repasser sur le côté... Ben pourquoi il ne réapparaît pas après la station de lavage?. Et m....e! C'est en sens unique! Bon il va certainement m'attendre un peu plus loin. Je vais faire le plein en vitesse. Carte bleue.... où est ma carte bleue? Ok dans le top case avec les papiers.... Mais où est cette fichue carte bleue?... Pas dans mon blouson, pas dans le top case, pas dans le vide poche. 3 fois je vérifie et toujours rien. Je l'ai certainement perdue au camping. Jean-Luc doit m'attendre quelque part, je lui passe un coup de tel.... Il doit rouler, je laisse un message. Il va bien me répondre, je vais devoir compter sur lui et sa carte bleue pour faire mes pleins et pouvoir rentrer. Le dimanche, sans carte bleue, point de salut... 

 
Jean-Luc ne répond pas. Au moins, j'ai la chance d'être un minimum abrité même si je suis déjà bien trempé. J'ai un peu d'argent liquide, je vais voir si je peux demander de l'aide à quelqu'un mais pour moment il n'y a personne à la station. Enfin une dame arrive derrière moi et accepte de m'aider. Je me contente de 20€ soit à peine plus de 200 kms mais je n'étais pas à sec. Je n'ai que des billets et pas de momaie. Pas trop le choix et pourtant il me reste 700 kms à faire. 

 
Après un message à Jean-Luc, je repars il doit bien m'attendre quelque part. Je roule, je roule. Toujours pas de Jean-Luc. Allez direction l'autoroute voir s'il est au péage d'Aix. 

 
Où est cette foutue autoroute? C'est le bazard, pas moyen de trouver l'entrée. J'ai plus le choix, je vais devoir me débrouiller seul. Un abri de bus. Je m'arrête. Nouveau message à Jean-Luc sur le répondeur pour lui dire de ne pas m'attendre. Message à Marianne pour l'informer de la situation mais la batterie du téléphone commence à faiblir. Direction la nationale pour rentrer. 

 
Il me faut quelques règles pour arriver à destination: 
Règle 1: En 5e tu rouleras. 
Règle 2: Sur le dernier rapport tu rouleras. 
Règle 3: En 5e les rondpoints tu prendras 
Règle 4: En 5e j'ai dit! Tu n'as que 5 vitesses. 
Règle 5: Comme un vieux camion ahsmatique tu accélèreras. 
Règle 6: Les freins tu ne toucheras point. 
Règle 7: Les limitation tu ne dépasseras pas 
Règle 8: Le carburant tu économiseras. 
Règle 9: Le carburant tu feras durer. 
Règle 10: Au plus court tu rentreras (ça, ça reste encore à prouver...) 
Règle 11: La pluie et le froid tu oublieras. 

 
Avec des chaussures water-plouf et les pieds qui baignent dedans, l'eau qui coule sur mes jambes, le froid malgré 3 polaires, les gants de mi- saison trempés, les voitures qui m'arrosent et le vent qui souffle, ce n'est pas une partie de plaisir. Jean-Luc doit certainement connaître les mêmes problèmes mais je n'ai plus la tête à me préoccuper de son cas. En désespoir de cause je cherche un mac do sur ma route qui me permettrait de me réchauffer un peu et surtout d'enfiler pantalon et gants secs. Il fait trop froid pour rouler mouillé même si ce n'est que provisoire. Ce sera fait du côté d'Arles. 

 
Nouvel arrêt à l'approche de Béziers. Je prends un bon chocolat chaud pour me réchauffer le corps et j'échange des messages avec Marianne qui me réserve une chambre d'hôtel sur Béziers. Il est près de 18h et sans carte bleue je ne peux rien faire si tout est fermé. Il me reste encore un peu de carburant mais je ne tiens pas à passer la nuit dehors en attendant que les stations d'essence ouvrent. 

 
Bonne nouvelle, l'hôtel est ouvert et le personnel n'est pas encore parti. Je m'installe mets mon équipement à sécher devant le radiateur, prends une bonne douche chaude et me détends. J'ai mal aux cervicales. Dure journée. 
  
Dernier jour +1 
7h: Une bonne nuit de sommeil et ça va mieux. Chaussures gants et vêtements sont quasi secs. Le portable a rechargé un peu cette nuit, ça pourra servir. Douche, rangement, petit déjeuner, équipement et chargement de la moto. Marianne m'a confirmé que Jean-Luc était bien arrivé à Bayonne.  

 
8h: Je redémarre. J'espère avoir du carburant pour rallier Toulouse. Ça me permettrait de ne faire qu'un seul plein. Toujours la même préoccupation bien que les stations soient normalement ouvertes aujourd’hui. Le temps est sec mais de la pluie est encore annoncée... 

 
Trèbes (un peu avant Carcassonne): Le carburant est en baisse. Je rentre dans le village, il me semble qu'il y a un Intermarché pas loin. Bingo. Il y a une station avec une caisse. Je vais pouvoir faire mon plein. Ben non. Il y a bien une caisse mais pas de personnel. Juste un appareil qui transforme les billets de banque en ticket avec un code. Ok on tente 20€. Sauf que... Ça aurait été trop simple! Le distributeur me demande une carte bleue. Entrer le code du ticket ne débloque pas la pompe... Obligé d'aller à l'accueil du magasin demander du secours. En fait, il y a un numéro sur le ticket qui permet de débloquer la pompe. Il est alors possible de rentrer le code du ticket... pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.... 

 
Bon j'ai du carburant... un peu. Sans doute pas suffisamment pour rallier Bayonne mais sans doute pour arriver dans le Gers. Auche? Nogaro, on verra. La pluie revient. J'ai déjà la tenue de pluie. En route. 

 
Ce GPS, je le hais! Déjà qu'il m'a fait passer par Sète pour aller sur Béziers, ce coup-ci, il me fait traverser Toulouse par le Sud pour éviter la rocade... On ne parle vraiment pas la même langue lui et moi! 

 
En plus de la pluie, maintenant j’ai aussi le froid sur moi. 

 
Auch en vue et carburant en baisse. Sur la rocade je m'arrête au Leclerc. C'est bon, ce coup-ci, il y a du personnel à la caisse. Oui mais.... Un panonceau indique qu'il n'y a pas d'argent liquide à la caisse.... C'est le monde à l'envers. Heureusement la caissière me confirme que je peux payer en liquide. Donc le panneau dit n'importe quoi. Je fais mon plein à ras bord et je récupère ma monnaie. Il est 13h. Je vais faire un tour à la cafétéria et peut être me restaurer un peu mais d'abord, les toilettes. 

 
Finalement, je repars sans me restaurer. Pas spécialement faim, pas envie du coup de pompe d’après manger, juste désireux d’arriver à Bayonne. 
La pluie cesse un peu après Mont de Marsan. Sans regrets. 

 
16h: J’arrive enfin devant mon garage. Plus envie de rien. Juste de me changer, me sécher, me poser et me reposer. Vite un siège qui ne bouge plus… 
Que l’on ne me parle plus de balade à moto ! Du moins pas aujourd’hui. 

_________________
Rien ne sert de partir si vous n'avez pas fait le plein....


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marline
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 28 Sep 2017
Messages: 71

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 06:42 (2018)    Sujet du message: CFT 4 - 12 et 13 Mai à BARCELONNETTE Répondre en citant

Merci jean jacques pour ce compte rendu plein de rebondissement 😅
A deux c'est assez folklo, à 13, je crains le pire 😎
_________________
"Je suis une mamie motarde comme une mamie normale mais carrément plus cool"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:12 (2018)    Sujet du message: CFT 4 - 12 et 13 Mai à BARCELONNETTE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     MOTO CLUB BABSL Index du Forum -> Les sections -> CFT Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com